PARTIR, POURQUOI FAIRE ?

Ou L'odyssée poétique d'un contrebassiste dans l'oeuvre de Lewis Carroll  : La chasse au Snark

 Ecriture, composition musicale,  jeu & contrebasse : Cyrille Marche

Création video : Clément Combes

Direction d'acteur et Création lumière : Christophe Anglade

 

Production : Aller Retour

Diffusion : Passage production


Note d'intention

Il y a des années, en mer alors que j’étais sur un modeste bateau, une créature 

énorme s’est approchée. Ce fut une expérience incroyable. Elle me voyait et j’étais captivé par son regard, fasciné…

Les couleurs devinrent plus vives, les sons plus précis et je restais étonnamment

calme. Je ne saurais dire combien de temps cela dura car le temps n’existait plus. Quelque chose m’avait transformé.

L’oeuvre de Lewis Carroll La chasse au Snark a fait écho à ce souvenir. J’ai alors eu envie de repartir, m’embarquer dans ce récit fantasque pour revivre ce souvenir, en quête d’identité. J’ai commencé par prendre la place du boulanger, j’en ai le droit : mon métier commence aussi par un B… Ne suis-je pas le bassiste?

Je me suis emparé de cette histoire pour en raconter une autre : la mienne.

Jouer ce que j’ai vu, ce que j’ai ressenti ce jour-là et comment cela m’avait bouleversé.

M’embarquer à la recherche d’une réponse : Pourquoi part-on?

Cyrille Marche



Seul en scène avec sa contrebasse, un musicien décide d’embarquer avec l’équipage de l’homme à la cloche pour une expédition improbable et hallucinée.

 Un cireur de chaussures, un avocat, un boucher, un marchand de bonnets… forment ce curieux équipage parti en quête d’un animal fantasque et insaisissable : Le Snark.

Au centre de cette histoire, un homme vivant dans la crainte de disparaître totalement : il a tout oublié, ses vêtements, ses malles et même son nom.

Au poème surréaliste de Lewis Carroll, se mêle ici une autre histoire : celle du musicien, mi-autobiographique, mi-rêvée, en quête de sens et d’identité.

 

Travail d’écriture, d’appropriation et de composition musicale ce « remix » littéraire devient alors une véritable odyssée contemporaine. Partir, pourquoi faire?

La création video

Posé de face sur le plateau, l’étui de la contrebasse, symbolisant le voyage, accueille la projection vidéo (mapping).

Reflet des émotions qui parcourent le musicien, la création du vidéaste

Clément Combes guide le spectateur et le plonge dans un espace propice à l’écoute… La neige tombe doucement sur l’eau, l’onde frémit ou la colère de l’eau engloutit.

Une création hypnotique qui emporte le public au centre de l’histoire.

Une partition écrite pour et autour de la contrebasse mêlant des écritures et des techniques contemporaines, classiques et populaires.

 

Cette performance utilise le sampling/looper en direct permettant le jeu en duo, trio ou même quatuor.

Véritable personnage en scène, instrument démesuré et théâtral, la contrebasse insuffle une dimension dramatique complémentaire



Teaser

Plaquette

Télécharger
Plaquette_Partir pourquoi faire_2020.pdf
Document Adobe Acrobat 1.3 MB

Production, organisation, diffusion de spectacles vivants

François NOUEL

Tél : 01 48 84 75 79 - 06 74 45 38 64 

site réalisé par @t Point Com