Fraternité

Le point de départ est un choc émotionnel à la nouvelle de l'attentat de juillet à Nice, de l'assassinat à Rouen. En plein Festival d'Avignon, Rabah Medhaoui, bouleversé, se sent tanguer, mais ressent aussi un appel à répondre de manière artistique à cette violence. Son désir est de " rassembler les peuples, les cultures, les religions ensemble " par l'intermédiaire de la poésie. Il ressent la nécessité de rendre hommage à ces innocents. 

"Il est urgent d'agir pour protéger cette humanité qu'on a en nous et qu'il faut absolument défendre." Il faut s'insurger, dire " Assez ! Arrêter " en s'appuyant sur la parole poétique.

 

L'idée prend forme au contact d'autres artistes touchés par les événements et désireux d'agir. Il échange ainsi durant le Festival d'Avignon avec Clémentine Stépanoff qui rejoint le projet, ainsi qu'avec le musicien Arnaud Dumond par la suite.

Le thème du spectacle, le fil conducteur, qui relie les textes et les morceaux de musique entre eux est : la " Fraternité ". Parce que c'est une des valeurs fondamentales de notre pays, qui rassemble tous les citoyens français quelque soit leurs origines, religions, sexe, âge. C'est une valeur exigeante et belle sur laquelle nous pouvons nous appuyer, plus porteuse et généreuse que la tolérance. Pour lutter contre le racisme, la violence, le communautarisme nous allons oeuvrer pour la fraternité.

La poésie sera notre arme d'artiste contre la barbarie. La peur et la haine peuvent envahir les esprits face à la gravité des événements, mais nous pensons que la beauté redonne de l'espoir, donne même un sens à la vie devant l'absurdité de la violence. La poésie est porteuse aussi d'un message universel. Si chaque pays possède ses poètes, ses trésors littéraires, chaque citoyen peut s'identifier aux poèmes de tous les pays, car dans ses textes on retrouve l'universalité de "l'humain condition".


Production, organisation, diffusion de spectacles vivants

François NOUEL

Tél : 01 48 84 75 79 - 06 74 45 38 64 

site réalisé par @t Point Com