Points de bascule

de Sarah Pèpe

Quand les riches volent les pauvres, on appelle ça les affaires.

Quand les pauvres se défendent, on appelle ça de la violence.

Mark Twain

Texte et mise en scène Sarah Pèpe 

Avec Tessa Volkine et Sophie Vonlanthen

Univers sonore Morgane Klein

 

Production Compagnie Vent Debout

Diffusion Passage production


Après plus de 30 ans de séparation, une femme (Sœur 2) dans une situation difficile, vient solliciter sa sœur (Sœur 1), cadre dans la grande distribution, afin de lui demander un emploi. Celle-ci lui offre un poste de caissière au sein du magasin où elle travaille. Petit à petit, Sœur 2 va prendre conscience des conditions de travail de ses collègues et commencer à tenir un discours critique qui l’oppose à Sœur 1, dont elle dénonce les méthodes de rationalisation des procédures de travail.

Un jour, l’une des employées vole de la nourriture jetée par l’enseigne. La sanction portée par Sœur 1 tombe et va enflammer les caissières. C'est l'exclusion pour l'employée coupable.

En même temps que le mouvement de révolte, se raconte une autre histoire, celle des deux sœurs, sur fond de secret familial.... 


"J’avais lu l’ouvrage de Marlène Benquet, Les damnées de la caisse, qui relate une grève des hôtesses de caisse dans un hypermarché. Cela m’avait beaucoup intéressée, notamment les conséquences des nouvelles formes de gouvernance sur les conditions de travail.

La traversée du confinement et l’interrogation sur les métiers socialement utiles a suscité l’envie d’écrire sur ce sujet. Au même moment, je pensais raconter comment parfois une phrase, un geste, un acte peut influencer une vie.

Ce qui n’est pas vu agit

Toute la pièce déroule les conséquences d’actions non vues, qu’il s'agisse du secret familial, ou des véritables donneurs d’ordre, qui restent anonymes. Voir n’est pas suffisant. Dès lors, la confrontation avec les autres visions devient une nécessité."

                                                                                                                                           Sarah Pèpe



DIANE A TABLE !

d'Isabelle Jeanbrau

Diane, sept ans, aime par-dessus tout rire et jouer avec son petit frère, parce qu'on n'est pas sérieux quand n'a que sept ans... Surtout quand on vit dans une famille qui ne prend rien au sérieux, ni les migraines à répétition de Diane, ni ses histoires de professeur aux mains baladeuses,  ni la petite musique intérieure de chacun... Alors, lorsque les médecins envoient Diane passer son été d'hôpital en hôpital, la vie de famille, elle, n'oublie pas d'être une grande farce!...


Le texte "Diane à table!" est présenté comme le premier volet d'un diptyque sur la thématique des névroses familiales et son histoire se situe chronologiquement en amont du texte "Le déni d'Anna", préalablement écrit et mis en scène par Isabelle Jeanbrau.

 




Production, organisation, diffusion de spectacles vivants

François NOUEL

Tél : 01 48 84 75 79 - 06 74 45 38 64 

site réalisé par @t Point Com